connaitre erable
nos forets
produit erable
chalet
sante
gastronomie

2014
Le sirop d’érable représenterait-il un meilleur choix que d’autres agents sucrants pour contrôler la glycémie?

De nouvelles études réalisées par les équipes du Dr Marette (Université Laval et INAF, Canada) et de la Dre Abe (Université de Tokyo, Japon) démontrent que la composition du sirop d’érable en fait un agent sucrant aux propriétés uniques. A cette étape du processus de recherche en laboratoire, l’érable a un effet significativement favorable en matière de contrôle de la glycémie et de la résistance à l’insuline en comparaison au sucre blanc

De plus, récemment, l’équipe du Dr Seeram (Université du Rhodes Island, États-Unis) a rapporté avoir découvert dans le sirop d’érable neuf polyphénols supplémentaires, aux propriétés antioxydantes comparables à celles du vin rouge, du thé et des petits fruits, ce qui porte maintenant le total des phytonutriments de ce produit tout naturel à 63.

Examinés collectivement, les différents composés découverts dans le sirop d’érable pourraient expliquer tous les bienfaits observés à ce jour. La prochaine étape très attendue du programme : des études sur des sujets humains qui viendraient confirmer toutes ces observations.

2013
Les avantages du sirop d'érable pur à 100 % : une consommation avantageuse lorsque comparée à d'autres agents sucrants

Le sirop d'érable contient notamment une importante quantité de phyto-hormones de la famille de l'acide abscissique (ABA), une molécule dont les effets seraient bénéfiques contre le développement de la résistance à l'insuline. De plus, une récente analyse démontre que la quantité de polyphénols retrouvée dans le sirop d'érable est environ cinq fois supérieure à celle mesurée dans le miel, le sirop de riz brun et le sirop de maïs, et plus de 400 fois supérieure à celle détectée dans le sirop d'agave. Différentes études ont proposé que la consommation régulière de polyphénols pourrait exercer des effets bénéfiques, entre autres, sur la santé métabolique.

2011
Érable et diabète

Contrairement aux autres sucres non recommandés pour les diabétiques, l'eau et le sirop d'érable contiendraient une phytohormone, l'acide abcissique, qui jouerait un rôle thérapeutique au niveau du métabolisme et du diabète. Cette phytohormone stimule le relâchement de l’insuline par les cellules du pancréas, augmente la sensibilité des cellules adipeuses et favorise l’absorption des sucres par les muscles. Elle aiderait donc le corps, selon les études en cours, à métaboliser le sucre dans l'érable.

Une autre recherche, de l’Université de Tokyo cette fois, suggère que le sirop d'érable contribuerait à la santé du foie. En effet, il semble que l'érable inhibe certains gènes liés à la production d'ammoniac, un composé nuisible pour le foie. Ces découvertes, bien que préliminaires, constituent une raison de plus de privilégier l’érable comme édulcorant.

2010-2011
Le Quebecol, vous connaissez ?

Découvert dans le cadre d'une étude de l'Université de Rhode Island, aux États-Unis, le Quebecol est un polyphénol unique à l'érable, nommé — vous l'aurez deviné — en l'honneur du Québec. Ce polyphénol se forme quand on fait bouillir l'eau d'érable pour la transformer en sirop. Reste à savoir, par le biais de nouvelles recherches, s'il peut lui aussi contribuer à notre santé de façon unique.

 

source: www.jaimelerable.ca

sound by Jbgmusic